BALANCOIRES

Presque contemporaines de la Tour Eiffel, puisqu’elles furent monté parmi les parterres et les bosquets plantés sur le terrain rendu libre à nouveau par la démolition des bâtiments de l’exposition de 1989, ces six balançoires centenaires pourraient être classées monuments historique si elles n’étaient pas aussi discrètes et d’aussi peu de conséquences. Mais elles sont faites pour les petits et la technologie et le sérieux du temps se résument à la robustesse et à la sécurité agrémentées d’un peu d’esthétique : le concepteur les a dessinées comme de petites barques volantes où l’on embarque soit seul, soit en vis à vis, nacelles agréables à voir, solides et offrant des performances aux plus hardis, performance que limitent le parfait dispositif de sécurité.

Elles ont leur public, celui des enfants qu’elles attirent parfois autant que les performances techniques de leur grande sœur de 324 mètres. Ce qui ne déplait pas aux parents , d’autant que le bac à sable, le café, le chocolat, les crêpes Normandes-maison et une restauration rapide sont dans le même jardin qui dispose de bancs accueillants.